« Papier témoin »

Benjamin SABATIER

Pourquoi un projet d’exposition ?

Genèse du projet d’exposition d’art contemporain

Les associations du 11e arrondissement de Paris, membres du comité d’initiative et de consultation d’arrondissement (CICA 11), ont porté une réflexion sur les approches de la culture dans le 11e  arrondissement. Leur examen a débouché sur un projet d’accès à la culture pour le plus grand nombre qui s’est traduit par un vœu de la mairie du 11e arrondissement.

Ce vœu a permis de formuler le cadre d’une exposition fondée sur des œuvres provenant en partie de l’art contemporain. Cette décision a également défini un large partenariat (municipalité du 11e arrondissement, associations, entreprises).

Thématique d’exposition sur le papier

Un groupe de travail CICA 11 ad hoc a défini comme thème « le papier ». Ce thème simple a pour originalité – via les œuvres exposées – de permettre une diversité d’expressions artistiques : littérature, photographie, calligraphie, musique ou encore arts vivants. Les deux commissaires qui ont élaboré le concept de l’exposition veilleront à la rigueur artistique de l’ensemble. L’artiste Jacques VILLEGLÉ soutient déjà ce projet en ouvrant son fonds d’œuvres et en proposant de créer une œuvre pour l’événement. D’autres artistes pressentis ont également donné leur accord et dialoguent avec les commissaires sur le contenu de l’exposition.

Une exposition génératrice d’événements culturels

• Une diversité culturelle sera activée grâce à un double principe : l’exposition doit, d’une part, donner l’accès à la culture à un très large public et, d’autre part, accueillir des artistes de renom comme des créateurs amateurs pluridisciplinaires (ateliers de création, notamment).
• Ainsi l’exposition sert par définition à rendre l’art accessible à toutes les catégories socioprofessionnelles, aux handicapés et à toutes les générations.
• En outre, des conférences, des ateliers, des performances et des manifestations culturelles diverses seront organisés, afin de faciliter les échanges entre les personnes, quelle que soit leur qualité (visiteurs de passages, artistes, professionnels de la culture, habitants).


« Papier témoin » : une exposition d’art contemporain sur le thème du papier

Le papier : un objet commun

Le papier est-il encore aujourd’hui le plus grand véhicule de culture ? On a longtemps pensé qu’il serait impossible de le remplacer. Il aura fallu des siècles d’usage pour que finalement l’informatique le mette en « crise ». Avant cela, toutes les idées et les images commençaient sur un morceau de papier, avec quelques mots ou quelques croquis. Des plus grandes réalisations aux témoignages les plus intimes. Mais faut-il nécessairement y voir un conflit ?

La modernité est née sur du papier. Les artistes se sont ainsi intéressés à le décliner sous toutes ses formes : pour l’expérimenter ou le détourner ; notamment en tant que support de transmission et de débat.

De caractère social, culturel, ou intellectuel, les papiers sont encore aujourd’hui les supports de nos cultures, de nos pensées, de nos sociétés, de nos opinions et de nos imaginaires.

Articulation de l’exposition

les_trois_ourses

Livres animés, abécédaires, mobiles (association Les 3 Ourses)

• Cinq rubriques s’inscriront dans les salles d’exposition. Une division abstraite qui s’organisera par une signalétique visuelle, mais qui ne perturbera pas le déroulement aléatoire et esthétique de l’accrochage. Le spectateur pourra donc effectuer sa visite dans l’ordre qu’il souhaite.

• Ces cinq thématiques suivront quelques grandes lignes dans le cheminement historique du papier et son mode d’exploitation par les artistes contemporains.

• Chaque sous-catégorie permet d’aborder une technique et un usage à l’aide d’oeuvres variées. Ces repères simplifient volontairement le propos à quelques pratiques, afin de constituer des ouvertures généralistes sur l’art, tout en restant polyvalents. Nous partons des oeuvres elles-mêmes, au moyen de leurs techniques, parce que c’est cet aspect qui fait le lien entre les préoccupations de l’artiste, le résultat plastique de l’oeuvre, et la réception par les spectateurs, quelle que soit leur culture personnelle.

Cinq rubriques

Quels seront les papiers représentés dans les cinq thématiques de cet échantillonnage ?

1. « Couvrir le papier »

C’est un besoin commun de projection, physique et mental, au même titre que la culture orale ou parlée.

2. « Imprimer sur papier »

Avant l’existence des musées, l’invention de l’imprimerie et de la gravure a permis aux oeuvres et aux textes une visibilité, par des reproductions ou des créations qui circulaient de mains en mains.

3. « Recycler les papiers »

L’industrialisation de la production donne une tout autre dimension à ce raz de marée de formes et de lettres dans notre environnement quotidien. Les artistes les exploitent, les recyclent, les récupèrent ou les détournent ; en miroir de nos sociétés.

4. « Modeler le papier »

Matériau banal, bon marché, et surtout jetable, le papier semble a priori à l’opposé de ses origines historiques (tablettes de glaise ou de pierre, papyrus, parchemins), des supports précieux du savoir et de la mémoire. Avec presque rien il est pourtant toujours possible d’inventer et de modeler.

5. « Classer ses papiers »

Malgré la dématérialisation croissante des échanges (numériques et Internet), nos sociétés tournent encore en grande partie autour d’un système administratif de « papiers ». Fabrication de l’histoire, travail de mémoire, ce sont aussi les reflets matériels de la citoyenneté que les artistes soulèvent.

Un cadre d’échange

Le public y rencontrera les pièces d’artistes renommés déjà entrés dans l’histoire de l’art, comme de jeunes créateurs. À leurs côtés, nos associations et leurs partenaires oeuvreront pour compléter ces sections à l’aide de documents (films, archives, témoignages), d’expressions et de pièces créées pour ce cadre.

À partir du résultat de ce concept d’exposition et de son harmonisation par des commissaires, cette exposition est donc vouée à être investie et enrichie par nos associations et leurs partenaires.

< < <  Culture pour tous